[Manga] La maison du soleil vol.1

Couverture la Maison du soleilShojo manga de Taamo
Pika (shojo) 2017
13 tomes, terminé au Japon
Genre : romance/tranche de vie/société
A partir de 12 ans
200 p./6.95€

 ★★★½☆ 

A cause se ses parents absents, la petite Mao a souvent passé du temps dans la joyeuse maisonnée de ses voisins, les Nakamura. Des années plus tard, alors que la jeune fille se sent étrangère dans sa propre maison depuis le remariage de son père, Hiro, l’aîné des Nakamura, qui vit seul dans la maison familiale depuis la mort de ses parents, lui propose d’emménager chez lui.

Lumineuse cohabitation

En shojo, c’est tout ou rien, soit c’est niais à vomir de la confiture de licorne, soit c’est touchant à vous serrer le cœur. La Maison du soleil est touchant à vous serrer le cœur et a bien mérité son prix Kodansha pour le meilleur shojo en 2014.

Mao a toujours vécut en solitaire, ses parents travaillant beaucoup pour lui offrir un bon avenir, selon leurs propres termes. Le résultat est un divorce, et la décision de la jeune fille de vivre avec son père, plutôt qu’avec sa mère qui s’est mise en ménage avec un autre. Cependant, lorsqu’il se remarie à son tour, Mao perd le peu de repère qu’elle avait et se sent rejetée.

Hiro vit en face de chez elle dans la grande maison familiale qu’il a tenu à conserver malgré le décès brutal de ses parents et le départ de son frère et de sa sœur cadets chez d’autres membres de la famille. Enfant, il adorait taquiner Mao et observer cette petite fille qui se retenait constamment de pleurer. Désormais adulte, il se propose encore une fois de veiller sur la lycéenne perdue.

Mao et Hoio vont redécouvrir des plaisirs simples, des plaisirs qui vont de soi, ou que d’autres percevraient comme des contraintes. Avoir un couvre-feu, partager un bon repas, se savoir attendu quand on rentre après une journée de travail ou d’école… Autant de choses que nos héros ont oublié à force de vivre en solitaire. Ensemble, ils vont mutuellement soigner leurs blessures secrètes et se redécouvrir. Et les sentiments vont rapidement évoluer…

Avec une grande douceur, Taamo pose les bases d’une histoire d’amour sur fond de famille. Le divorce, la famille recomposée, l’acceptation du changement auront une place centrale. J’ai hâte de savoir si Hiro retrouvera la cellule familiale chaleureuse dont il rêve et si Mao parviendra à se confronter à ses parents qui ont totalement démissionné de son éducation.

Ce premier tome pose d’excellentes bases car outre les relations entre Hiro et Mao (et le fait qu’ils ont 7 ans d’écart), une galerie importante de personnages secondaires est introduite. Dans la recherche du bonheur et de l’équilibres, les liens du sang et du cœur seront mis à l’épreuve.

La maison du soleil est un petit bijou tout doux, tout tendre et tout lumineux et qui promet beaucoup. Vivement la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *