[Roman jeunesse] Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte

Comment j'ai écrit un roman sans m'en rendre compte couvertureRoman jeunesse de Annet Huizing
Traduit par Myriam Bouzid
Syros 2016
192 pp. / 14.95€ (papier), 11.99€ (numérique sans DRM).
A partir de 12 ans
Coup de 

 ★★★★☆ 

Kantinka aimerait devenir écrivain mais ne sait pas par où commencer. Prenant son courage à deux mains, elle demande à Lidwine, sa voisine un peu fantasque mais surtout auteur de romans à succès, de lui donner des cours d’écriture. L’exercice sera une expérience déterminante pour toutes les deux.

Ecrire tout simplement

– Mon cours d’écriture ? On non, ma pauvre poulette, ce n’est pas pour toi. Tu te vois au milieu de femmes d’âge mûr qui veulent écrire un best-seller dont l’action se résume à beaucoup de shopping et à une liaison secrète avec le voisin ? Et toujours du vin blanc, ce sempiternel vin blanc. Tout ce qu’elles écrivent marine dans le chardonnay. Non, commence par développer ton propre style
– Oui lais comment on fait ?
– C’est tout simple : il faut écrire. Beaucoup. S’entraîner, s’entraîner et s’entraîner encore. »

Avec le nombre de bébés auteurs ou d’auteurs tout court qui croisent ma route, j’ai été naturellement intriguée par ce roman au titre étrange, dont j’hésitais à me dire s’il était ambitieux ou prétentieux. Après tout, tout le monde cherche la formule magique du livre parfait qui va apporter gloire et fortune, de préférence, dès le premier jet.

Après avoir refermé le livre, je sais qu »il n’y a pas de formule magique spéciale best-sellers (voir la citation plus haut). Je sais juste que ce livre est drôle, frais et déroutant de simplicité. Et que j’ai un coup de coeur pour lui.

Ado sans histoire, si ce n’est que sa mère est décédée assez jeune, Katinka souhaite devenir écrivain « parce que ce serait sympa ». Mais « sympa » c’est le summum du vide intersidéral selon Lidwine, qui va la prendre sous son aile et lui proposer d’écrire ce qui lui passe par la tète et de la corriger au besoin. Après avoir hésité sur le sujet, Katinka explique comment Dirkje, une jeune femme pétillante, arrive sans crier gare dans sa vie, celle de son père et de son petit frère.

Lidwine est une auteur comme j’aime à me les représenter ; un peu dans son monde, accro au jardinage et à ses chats, pas à l’aise avec les nouvelles technologies elle se montre franche et fuyante en même temps et explique les choses à sa manière. Pour elle, ces ateliers d’écriture sont aussi l’occasion de faire le point sur sa vie. Elle a connu le succès mais pose un regard sans concession sur sa carrière et ce que cela a changé pour elle.

Ce qui frappe c’est le style adopté, à la fois simple et direct. Pas de fioritures ou d’envolées lyriques, Katinka, souvent grâce à l’aide de lLidwine, sait utiliser les bons mots, le mystère et la tension dramatique, sans jamais trop en faire. On perçoit parfaitement les sentiments et les sensations de l’adolescente dans tout ce qu’elle décrit.

Le livre est une mise en abyme étonnante, tant pour l’histoire que pour le style. L’histoire d’une famille qui se recompose, rédigée du point de vue de la narratrice, mais aidée par une auteure elle-même en mal d’inspiration pour ses propres textes et désireuse de transmettre son savoir sans se limiter mais sans rien imposer non plus à sa jeune élève. Tout cela chapeauté par Annet Huizing, qui n’est pas un bébé-auteur, même si Comment j’ai écrit un roman est son premier… roman. Ça a du être un exercice amusant pour elle aussi.

Je me suis vraiment amusée à le lire. Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte n’est pas un guide pour devenir écrivain professionnel mais un bon roman feel good ; de l’aveu même de Katinka, elle ne maîtrise pas toutes les techniques enseignées par Lidwine, qui elle-même continue d’apprendre et d’accumuler de l’expérience. Mais son style abordable permet de comprendre facilement quelles sont les bases de l’écriture. Evidemment, tout ce qui y est dit ne parlera pas à tous les aspirants écrivains, mais je l’ai trouvé suffisamment convaincant et drôle pour donner envie de tenter l’aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *