[En vidéo] [Fantastique] Alienor McKanaghan. Tome 1 : Samhain

Alienor mène une vie assez tranquille à Pine’s Creek. Alors qu’Halloween et son anniversaire se profilent à l’horizon, d’étranges évènements se produisent. D’ignobles créatures l’agressent et ses parents disparaissent , ne laissant derrière eux qu’un pendentif et une sombre prophétie impliquant le retour d’un maître du Mal.

Le Destin, cette biatch

Alienor McKanaghan – Allie – est une adolescente presque comme les autres. Elle dirige l’entrainement des pom pom girls du lycée, a une sainte horreur de l’histoire,, traîne avec ses amis Christopher et Morgan. A part le fait d’avoir pratiquer les sports de combat à outrance et de savoir monter et démonter une arme à feu, il n’y a rien d’anormal chez elle. Juste que comme pour certains héros, le destin a décidé de lui pourrir l’existence le jour de son anniversaire, un 31 octobre.

Parce que là, ça part en vrille, Allie est seule pour affronter des démons qui ont décidé de lui faire la peau Seule ? Non, il y a Milân, un garçon mystérieux, vampire mais pas qe, fort, mignon, véritable tueur de bestioles en puissance.  Il sera son soutien précieux, parce que malgré sa préparation, elle est très loin d’avoir l’esprit pour chasser le démon et défendre son nouveau statut : celui de l’Uamish, garant de la protection de la race humaine.

Pour lire Samhain, j’ai du un peu m’adapter. L’action va vite, très vite, l’auteur ne s’embarrasse pas de descriptions inutiles alors que c’est la tendance dans ce genre de livre. On a une bonne vue sur la vie d’Allie, son sale caractère, sa manie d’être en retard, ses liens très forts avec ses amis, mais ce qui n’a pas besoin d’être décrit (on sait à quoi ressemble des pom pom girls ou une fête d’Halloween) passe à la trappe. Ça déstabilise un peu quand tu as pris la (mauvaise) habitude de lire des descriptions de pectoraux saillants et de déclarations d’amour enfiévrées sur quatre pages, mais on s’y fait très bien.

D’autant que pour les personnages, il y a suffisamment à voir, entre les changements successifs d’allures et de physique d’Allie, ses émotions toujours très intenses et les situations dans lesquelles elle se fourre, on a pas le temps de s’ennuyer. Pareil pour Milân-le-Sexy, vampire hybride de son état (donc presque aussi bizarre qu’Allie), aussi charismatique que borné. C’est une bon protecteur qui a la tête sur les épaules, il peut se montrer maladroit et volontiers possessif (ah l’instinct territorial du vampire), mais tentera toujours de tirer Allie vers le haut.

Car sérieusement, j’ai eu envie de lui coller des beignes à cette demoiselle (voir de lui passer dessus avec sa Lexus adorée). D’un côté je la comprend : se prendre un destin de Protectrice de l’humanité dans la face quand on y a à peine été préparée, ça peut énerver et déstabiliser. Sa peur et son mal-être transpirent à travers les pages et contrairement à tous les Elus, Allie ne cesse de se rebeller contre son Destin qu’elle repousse catégoriquement malgré toutes les flèches multicolores qui pointent sur elle. Mais quand par un sursaut d’orgueil, et qu’elle parvient à accomplir un acte qui peut débloquer une situation (ou lui sauver les fesses), le contrecoup est tellement violent qu’elle n’a pas le temps de profiter du bénéfice très longtemps. De fait, en plus d’être têtue  Allie devient instable psychologiquement, toujours sur le fil du rasoir.

Ses actions suicidaires et sa difficulté à s’adapter à sa nouvelle vie font que je me demande comment elle va s’en tirer pour la suite parce que ses adversaires lui pourrissent tellement la vie qu’on a l’impression qu’elle a déjà touché le fond. Malgré tout, son humour, sa personnalité et son ton volontiers tranchants me plaisent beaucoup, j’ai hâte de voir son évolution.

Un autre point qui m’a séduite, ce sont les références. L’auteur les assume totalement et elles sont légion, reflets de ses goûts et de l’ambiance qu’elle a souhaité donner à son livre. Buffy contre les vampires, Lara Croft, Thirty seconds to Mars, des choses que vous reconnaîtrez forcément et qui m’ont faites sourire tout en renforçant ma capacité à m’identifier aux personnages.

Magie, sorcières, loups-garous, relations familiales et inter raciales compliquées, humour décalé, et surtout des tas de questions en suspens. Samhain est un tome trépidant et en même temps qui pose les personnages. Une action puissante qui fait qu’on ne lâche pas, un personnage chiante et drôle à la fois. Même si ce n’est pas tout à fait un coup de coeur, je me suis éclatée comme une malade. C’est du bon, du bandant, du lourd et si j’ai pas la suite, je vais invoquer des démons, voila !

Pour faire court : Elu c’est pas une vie

Pour qui ? Amateurs d’action tendue

Si je veux la suite : OUAIS !

 ★★★★☆ 

Alienor MacKanaghan. Tome 1 : Samhain

Roman fantastique de Cassandre F Amaranthe

Rebelles (lune de sang) 2012

360 p./ 19 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *