[Roman feuilleton] [Fantastique] Bad Moon Rising. Episode 1 : Choc

Elle rêve d’un nouveau départ, mais c’est la mort qui l’attend au tournant. Recueillie par ceux qui l’ont arrachée aux mains de ses agresseurs, c’est dans un monde de ténèbres qu’elle devra tenter de survivre.

Tout a commencé un soir de lune bleue, et tout se terminera dans le sang…

Can’t fight the moonlight

Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions du Petit Caveau, qui grâce à leur opération Croc’Ebook m’a permis de découvrir ce nouveau  roman feuilleton.

Ne me demandez pas pourquoi, je n’arrive pas à dissocier Bad Moon Rising de Dark Knight Rises. Si je dois faire une vidéo de ce livre un de ces jours, je suis sûr à 95 % de faire le lapsus. Si ça arrive, le premier qui le remarque gagne un bisou. M’enfin bon, comme je suis certaine d’avoir entendu ce titre par ailleurs, j’ai été faire un tour sur Google qui m’a ressorti un titre connu des Creedence Clearwater Revival, un groupe rock country des années 60. Étrangement, les paroles collent assez bien…

BMR (oui il a déjà un petit nom) en quatre mots c’est waaaaaaaaah ouiiiiiiiiiiiin ouuuuuuuuuuuuh ohlalaaaaaaaaaaaa !

En plus de mots ; on fait la connaissance de Neela, une jeune femme en pleine émancipation. Adieu Philippe, son ex, épousé pour faire plaisir à papa et dont elle n’était pas amoureuse. Adieu papa et son argent de diplomate qui comptait bien régenter sa fille encore quelques temps. Neela prend sa liberté et l’annonce à sa meilleure amie Sandra, avec en cadeau bonus, un voyage dans le pays de ses origines maternelles, en Inde.

Et puis le changement, brutal. C’est sanglant, malsain tendu, terrifiant. Neela et son amie se retrouvent au très mauvais endroit au très mauvais moment une nuit de lune qui n’a de bleue que l’adjectif. On bascule dans cet enfer fait de monstres que je ne suis même pas certaine de vouloir nommer.  Avec deux inconnus visiblement là pour découper de la bestiole, plus, au cas où il y aurait des témoins gênants.

Neela a peur, et on a peur avec elle. . Moi qui ne suis vraiment pas fan de l’écriture au présent, je dois reconnaître que pour l’immersion c’est plutôt bien pensé. La transition qui mène d’un moment tranquille où on découvre les personnages, à cette terreur est bien gérée, d’autant que l’héroïne, malgré sa volonté affirmée de changer, est très loin d’être parfaite. Elle marche à l’instinct, à l’adrénaline… et c’est à peu près tout. Soyons francs, même en sachant que c’est une première partie, je reste convaincue qu’elle y reste pour de bon.

Une bonne crise de rire quand même, lorsque l’auteur exprime ô combien manger chez Ernesto, l’italien préféré de Neela est une expérience géniale : on s’en roule par terre et on se relève la nuit !

Evidemment, avec 14 pages, on a tout juste de quoi se coincer une carie et se demander comment miss Gallman va enchaîner.  Un tas de questions reste en suspens, ce qui me fait dire que cette opération Croc’Ebook va être une torture en puissance. Non que je n’ai rien d’autre à lire, mais là, on est un peu en plein cliffhanger, et je songe sérieusement à me rendre chez Ernesto pour me rouler par terre en réclamant la suite.

Pour faire court : y’a que les Schtroumpfs d’assez cinglés pour sortir les nuits de lune bleue

Pour qui ? Amateurs de cliffhangers horrifiques patients

Si je veux la suite ? Je suis chez Ernesto là…

 ★★★★☆ 

Bad Moon Rising. Episode 1 : choc

Roman feuilleton fantastique de Marika Gallman

Petit Caveau 2012

14 p / 0.99 € (ebook sans DRM)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *