[Beuglante sur pellicule] Pourquoi Fifty Shades ne peut pas être adapté au cinéma (MAJ)

Alors que la polémique fait rage dans les librairies et sur les réseaux sociaux pour savoir si le best « mommy porn » seller de E.L. James est une vaste arnaque littéraire ou le must-read de l’année, certains regards se tournent déjà vers Hollywood. En effet, mu par cette étrange manie, le succès du livre appelle déjà son adaptation en film.

Tous les genres y ont eu droit, du Seigneur des Anneaux à Blade Runner en passant par Dracula, Iron Man ou Millenium, certains auteurs sont ravis du résultat et d’autres beaucoup moins. Le livre érotique ne fait pas exception, même si pour le coup il est un peu plus difficile de trouver un titre dont l’adaptation a fait l’unanimité tout en sortant des salles confidentielles (Emmanuelle, tiré du livre éponyme est le seul qui me revienne en tête, et il a 38 ans).

Et voila que Mister Grey débarque avec son fouet et ses gros sabots, prêt à conquérir le monde. Sauf que voila, je le dis du haut de mon blog, ce livre n’est pas adaptable.  No way NEVER ! Oh je vous vois crier d’ici les puristes « t’as rien à dire là-dessus Eien, t’es pas réalisatrice ». Pas faux, mais je l’ai lu et ça m’a suffit à me faire mon idée sur la question.

Raison 1 : Ero ou Porno ?

Suggérer l’acte sexuel ou le montrer explicitement ? Les scénaristes vont devoir être clairs parce qu’en fonction du choix, ça ne rendra pas le même film. Du tout.

Raison 2 : On reeeeeeefait le scénar ?

Qui découle en partie de la 1. Soit on garde la trame du livre telle qu’elle (avec tout l’aspect BDSM que ça implique), soit on édulcore pour en faire une histoire plus axée amour/romance.  Ce qui deviendrait vite chiant car les gens iront surtout le voir pour les scènes de sexe.

Raison 3 : casting improbable

Dès que le nom d’un acteur masculin est annoncé, certaines filles se déshydratent en l’imaginant en Christian, alors que d’autres poussent des cris horrifiés. Idem pour l’actrice. Les deux jouent leur crédibilité (et leur carrière) dans ces rôles particuliers. Plus ils seront connus, plus ce sera difficile pour eux. En plus, la description pas toujours claire qu’a fait E.L. Jams de son héros a débridé l’imagination des lectrices. Va y avoir des déçues.

Raison 4 : 18 +

Qui découle directement de la 1 et de la 2. Le sujet fait que le film sera forcément interdit au public qui fait l’essentiel du nombre d’entrées au cinéma. Les majeurs quant à eux, raseront les murs s’ils n’assument pas d’aller voir un film de ce genre. Même vendu comme un blockbuster.

Raison 5 : Harlequin et les autres…

… Ne seraient plus des maisons d’édition, mais des boites de production avec des centaines d’auteurs pour leur pondre des scénarios de films. Et donc, on ne se demanderait pas si l’érotique, la romance historique ou la bit-lit la plus osée est adaptable.

Hum… tous ces gens devant un film érotique…

Raison 6 : moi et les autres

Sérieusement, vous vous voyez regarder un couple se faire l’amour (enfin baiser, selon les termes de Grey), pendant 2 heures, du pop-corn sur les genoux, entourée de 300 personnes ? Regarder un film érotique/porno, relève plus de l’intime, chez soi, seul(e) ou avec son/sa chéri(e).

Raison 7 : ambiance en salle obscure

En plus, vous imaginez ? Entre les cris d’Ana et le reste ? Qu’est ce qui pourrait bien se passer DANS la salle, entre les couples émoustillés et les hommes célibataires ? Est ce qu’il faudra vendre des kleenex à l’entrée en plus du coca ?

Raison 8 : pas avec toi maman

FSOG, c’est du mommy porn. Si votre mère insiste pour y aller avec vous (parce que toute seule, c’est pas marrant), c’est clairement trop bizarre. Déjà qu’on a pas vraiment envie de savoir comment nos parents nous ont conçu…

MISE A JOUR (25/10/12 22h55) merci à Feathers Heaven

 Raison 9 : Le porno est dans la place !

La version X du livre est déjà sortie ! Depuis le 20 septembre dernier, Fifty Shades of Grey – A XXX adaptation est disponible directement en DVD. Et je ne mens pas ! Les bandes annonces (version soft et version hard. Attention SPOILERS) le prouve. Ça fait très cheap. Et c’était hautement prévisible !

Je ne vais pas vous faire le coup de la morale bien-pensante en disant que ce serait un scandale de faire de cette adaptation un film à succès (féminisme, toussa toussa…). J’ai aimé le livre, j’aime les histoires érotiques et le cinéma fera toujours des films de fesses améliorés, décalés et surprenants. Mais ces huit raisons font qu’à mon avis, Fifty Shades of Grey – The Movie, serait une très mauvaise idée (oui, je sais,  il est pas super bien écrit à la base…) et qu’il vaudrait mieux laisser les fans se faire leur propre film dans leur tête. Avec du pop-corn.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *