[Ma vie de bib] Zaü et moi

Aujourd’hui à la bibliothèque, il y avait un illustrateur. Zaü.

C’est un grand monsieur. Littérallement. Il fait deux têtes de plus que moi et à la barbe et la voix du Père Noël. J’étais un peu intimidée, et pas vraiment dans mon assiette, alors je me suis contentée de l’observer une partie de l’après midi pendant qu’il animait un atelier avec des CM1.

Il est patient, gentil, et a une imagination débordante qu’il tire de ses nombreux voyages en Afrique. Je l’ai d’ailleurs découvert avec un conte, Koumba-la-douce et Koumba-la-méchante (Rageot), une histoire qui reprend le mythe de Cendrillon. Lui et moi avons d’ailleurs regretté que le livre n’ait pas été édité en grand format, cela aurait plus rendu justice au dessin.

Car oui, j’ai fini par aller le voir, tout à la fin, alors qu’il finissait un portrait d’enfant. Il m’a expliqué qu’il a vécu à Barbès toute son enfance et qu’à force, il a eu envie d’aller voir chez ces gens habillés en djellabah et en boubous comment ça se passait. D’ailleurs il adore dessiner les visages typés (et les filles :D). Il a également fait de la publicité, avant de se séparer de ce monde « à l’amiable » parce qu’il devenait moins intéressant.

Donc oui, j’ai vu Zaü, et je lui ai demandé de me tirer le portrait. Une envie comme ça. Il a accepté, en souriant avec son air de père Noël.

Merci Monsieur Zaü !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *