[En vidéo] La toute première fois

Sur une plage, à l’arrière d’une voiture, Holly a sa première expérience avec Paul. Mais c’est un secret qu’elle ne partage pas, surtout pas avec son meilleur ami Nils, qui lui aussi s’intéresse aux filles. De secrets en actes manqués, Holly se perd dans ses propres sentiments…

Droit dans le mur

Je ne suis pas une grosse lectrice de littérature contemporaine ado. Mon début de carrière en bibliothèque m »a traumatisée ! Mes collègues ne lisaient que des choses très dures, type tournantes dans des caves, homosexualité mal vécue, inceste et compagnie. Vu mes lectures habituelles et leurs airs extatiques quand elles en parlaient, j’ai eu peur, et je n’ai plus jamais touché un livre de ce genre.

Mais celui là, étrangement, traînait sur mon bureau. Je l’ai pris en me disant : vas-y ma grande, tente ta chance, au pire tu sauras où tu en es.

Ce livre m’a retournée.

Je crois que je n’ai jamais autant pleuré sur une lecture en fait. D’habitude, j’écrase ma larme (oui, j’ai un coeur) mais là, j’ai carrément fondu en larmes. Au boulot, c’est bizarre.

On suit Holly, une jeune fille de 17-18 an. Elle vit avec son père Jeff, sa mère est morte il y quelques mois. Et la première fois qu’on la rencontre, elle a sa première expérience sexuelle avec Paul, le garçon qui la fait craquer. Une introduction un peu étrange, pour une fille qui l’est tout autant.

J’ai eu du mal à me faire au tempérament d’Holly. Sans doute anesthésiée par la perte de sa mère, elle semble hors de tout, comme pas concernée par ce qui peut lui arriver, même très intimement. Je ne la déteste pas, loin de là, mais j’ai eu du mal à la saisir. Après tout, pour beaucoup, ces « premières fois » ont de l’importance. Holly tente de ne pas lâcher prise, mais c’est justement sa première expérience, et les décisions qu’elle va prendre par la suite pour conserver sa relation avec Paul vont l’entraîner sur une route qu’elle aurait préféré éviter. Malgré Nils, son meilleur ami, qui tente de l’aider, tout en menant sa vie amoureuse, un peu chaotique. Malgré Saskia, sa nouvelle meilleure amie, mais aussi la petite amie officielle de Paul…

J’ai lu ce livre d’une traite. Impossible de le lâcher une fois qu’on le commence. La faute au style de l’auteur, et à sa façon de mener l’histoire. Les chapitres, très courts – maximum 6 pages – sont comme les sentiments de Holly, ils se suivent sans avoir envie de se raccorder les uns aux autres. Entre vie quotidienne et scènes du passé, le lien se fait mais de manière très hachée. Pourtant, au fur et à mesure de l’intrigue, tout s’emboîte, s’accorde et se déroule, lentement, inexorablement, jusqu’à la fin, poignante, dramatique.

Et même si je sentais cette fin, même si elle était prévisible tant l’héroïne s’est fourvoyée et que ça ne pouvait que finir comme ça, je n’ai pas pu me détacher. Je me disais « Holly le mur, Holly le mur, Holly RÉVEILLE-TOI TU VAS DANS LE MUR ! » et elle se l’est pris ce mur. Jusqu’au bout j’ai espéré que les choses s’améliorent, s’atténuent – mon côté romantique sûrement. Mais le drame s’est joué sous mes yeux, dans toute sa sincérité. Pas froidement, même pas durement, mais très simplement.

Cette histoire a un gout d’intemporalité. Ça aurait pu arriver n’importe où, n’importe quand. Si ça se trouve, ça arrive, là, maintenant, tout de suite. C’est aussi pour ça que ce livre est un gros coup de coeur pour moi. Il y a des sentiments, de la manipulation, de la triche, et des adolescents qui apprennent le jeu de l’amour. C’est à lire d’urgence.

Et ça m’a (un peu) réconciliée avec la littérature contemporaine.

 

***

Pour faire court : raisons et sentiments

Pour qui ? A partir de 15 ans

COUP DE COEUR

 ★★★★½ 

La toute première fois

Roman adolescent de Lauren Starsnick

Albin Michel (Wiz) 2012

288 p. / 13.70 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *