[Fantastique] Café givré

 

A Nordby, le café norvégien Chez Anna est un endroit où le temps s’est arrêté. Katrina aide sa grand-mère à le tenir de son mieux, malgré la concurrence plus que déloyale du Java Heavea, le café branché situé juste à côté. Par une matinée glaciale, Katrina trouve dans l’arrière cour un garçon en kilt qui dort et lui laisse un café chaud et de quoi manger. Dés lors, il n’aura de cesse de vouloir récompenser cet acte de bonté.

Parle-moi mon Ange

C’est le titre, autant que la quatrième de couverture qui m’ont attirée vers ce livre. La collection Tribal de Flammarion me fait un peu peur parce que je ne suis pas une fan des romans dépeignant des adolescences dures et tourmentées jusqu’à l’insupportable : j’ai un côté sensible, que voulez-vous.

Mais l’idée parfaitement bizarre de trouver un garçon endormi dans une arrière cour et portant un kilt alors qu’il gèle m’a intriguée, alors je me suis lancée, et je dois dire que j’ai vraiment appréciée cette lecture légère et émouvante à la fois.

On suit donc Katrina, une lycéenne de 16 ans. Normale, ne s’estimant douée en rien, un peu paumée parce que contrairement à ses meilleurs amis Vincent et Elisabeth, elle ignore ce qu’elle souhaite faire de sa vie. Elle n’est connue que pour être « la fille du Café » qu’elle tient avec sa grand-mère. Elles ont un peu de mal à joindre les deux bouts mais tiennent à cet endroit.

L’histoire bascule quand Katrina trouve ce garçon, qui, quand il n’insiste pas pour exaucer son souhait le plus cher, apparaît, disparaît, se comporte bizarrement et tient des propos étranges sur un message à délivrer. Car Malcolm est un ange, un rien particulier et décalé. Katrina montre dés lors un caractère buté, refusant d’admettre une évidence que ses proches vont comprendre, ou subir, c’est selon. En parlant des autres personnages, leurs psychologies sont plutôt bien décrites et exploitées, de sorte qu’on peut presque voir en eux des proches. Ils sont normaux, juste ce qu’il faut avec cette touche d’insolite qui les rend attachants et uniques.

J’ai apprécié l’écriture, fluide. Certes on devine assez aisément les ressorts narratifs, mais on ne s’ennuie pas une seconde. Je me suis reconnue en ces personnages adolescents ou adultes très bien décrits. La touche de fantastique qu’amène Malcolm rehausse agréablement le récit sans en faire trop, et les émotions qui s’étaient accumulées tout au long de la lecture finissent par exploser dans une fin étonnante même si certains lui trouveront un air de déjà-vu. Personnellement, j’en ai pleuré tellement je trouvais ça émouvant.

Un petit bémol pourtant ; j’ai eu un mal fou à localiser correctement l’action. Comme Chez Anna, et notamment les plats et boissons servies, ainsi que le physique de Katrina, blonde aux yeux bleus, sont typiquement norvégiens, j’ai cru que l’action se passait en Norvège. Or ce n’est pas le cas, tout se passe aux Etats-Unis, dans l’état de Washington pour être précis. Mais c’est une chose que j’ai mis très longtemps à comprendre et qui m’a un peu dérangée.

A part ça, j’ai adoré Café givré, à la fois léger et vrai. J’aime beaucoup Malcolm, qui correspond assez à ma vision d’un ange (presque) sans défauts, et les autres personnages que j’ai aimé voir mûrir, pas forcément comme je m’y attendais. C’est une comédie romantique agréable et sans autre objectif que de nous faire passer un bon moment aux lecteurs qui aiment les jolies histoires d’amour.

Mythologie angélique (spoilers inside)

Il semble exister différents grades chez les anges. Malcolm occupe celui de Messager, chargé de délivrer des lettres aux mortels. En dessous, on a ceux qui emballent le courrier, et au dessus, ceux qui ont la possibilité de pouvoir être envoyés sur Terre en tant qu’humains à part entière

Pour faire court : Une pointe de folie dans ce monde banal

Pour qui ? à partir de 13 ans

 ★★★★☆ 

Café givré

Roman fantastique de Suzanne Selfors

Flammarion (Tribal) 2012

399 p. / 11.50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *