[Roman] Droit devant, pour un peu, c’est toute une aventure

Alexandre, 10 ans, aime détester sa demi-seur nouvelle-née Lili. Et il le fait savoir en alexandrin, tant qu’à faire.

La poésie de la famille

Je lis rarement des nouvelles ou des romans courts. Pas par manque d’intérêt mais parce que je n’en ai pas si souvent l’occasion. L’éditeur Thierry Magnier comble ce manque avec sa collection Petite Poche.

Un gamin qui fait des alexandrins, ce n’est pas si courant. Il faut croire qu’il porte un nom prédestiné. On pourrait se dire que c’est un peu tôt de voir des alexandrins dans un texte pour de jeunes lecteurs, mais ils sont bourrés d’humour et s’adressent à une personne en particulier : Lili, sa petite sœur  qu’Alexandre adore et déteste en même temps. Parce qu’elle n’est « que » sa demi-sœur et qu’à travers elle, il perçoit un peu le malaise de son père, qui a du mal a tourner la page. Alex est à la fois heureux dans sa famille recomposée mais trouve ça parfois franchement compliqué.

Ce livre est donc une photo instantanée de la famille d’aujourd’hui, avec ses petites difficultés et ses grands bonheurs. Idéal pour ceux qui souhaitent aborder sereinement le sujet. On pourra tiquer en se disant que le langage est un peu évolué pour un enfant de dix ans, mais ce qui importe ici c’est la justesse des mots.

Pour faire court : ma famille d’abord

Pour qui : à partir de 9 ans

 ★★★★☆ 

Droit devant, pour un peu, c’est toute une aventure

Roman court de Thomas Scotto

Thierry Magnier (petite poche) 2011

46 p3/ 5€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *