[Comic] Morning Glory Academy. Tome 1 : un avenir meilleur

En raison de leur potentiel exceptionnel, six étudiants venus d’horizon divers sont invités à rejoindre la Morning Glory Academy, une école réputée qui forme les meilleurs. Rapidement cependant, les nouvelles recrues se rendent compte que l’enseignement y est particulier et les lieux malsains.

Même pas peur de l’école !

J’avais déjà repéré ce titre, qui m’intriguait. Peut-être allait-il me débarrasser de la méfiance que m’inspire les livres dont l’action se situe dans une école et que je trouve assez surfaits, surtout quand il s’agit d’établissement regroupent une catégorie précise d’individus, surnaturels ou pas.

Six adolescents issus de milieux divers, aux caractères différents, sont recrutés pour entrer dans une école d’excellence. La blonde optimiste, la fille égocentrique, la psychotique, le gars effacé, le fils de riche blasé et l’asiatique mystérieux (j’ai même pas fait l’effort de retenir leurs prénoms), voila pour le groupe. Leurs seuls points commun vont constituer le fil rouge de l’histoire : ils sont nés le même jour et semblent tous doués en science. Mais même si des personnalités – ou des absences de personnalités se détachent, on a du mal à s’identifier à eux. De même, le personnel de l’école, dont on sait qu’il joue un double jeu me laisse froide ; ils sont malsains sans me mettre mal à l’aise.

Le style graphique n’a rien d’exceptionnel. On a entre les mains un comic au dessin pas trop criard et assez dynamique  mais sans plus. Les expressions du visage, quand elles marquent la satisfaction sadique ou la douleur ne sont guère convaincantes

L’histoire en elle-même est  assez floue. Après un bref passage par l’académie où l’on nous dévoile déjà son côté sombre, on fait la connaissance des héros, deux planches étant dédiées à chacun. On cerne vite les caractères à défaut de l’histoire, et si les méthodes de l’école, en plus de l’étrange entité qui la hante, peuvent laisser perplexe, elles ne font pas naître en moi le frisson d’un thriller en huis-clos comme Morning Glory Academy prétend l’être. La fin est abrupte et on n’en sait pas plus sur les motivations des étudiants ou des enseignants.

Ce titre ne m’a donc pas emballée plus que ça. J’en sens même les poncifs arriver à grands pas dans les volumes suivants.

Pour faire court : une école, des profs, des étudiants. Classique

Pour qui ? Adolescents à partir de 15 ans

Si je veux la suite ? Je préfère reprendre mon lovre de physique

 ★½☆☆☆ 

Morning Glory Academy. Tome 1 : un avenir meilleur

Nick Spencer / Joe Eisùa / Rodin Esquejo

Atlantic 2011

70 p. / 12.95 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *