[Manga] Chi une vie de chat. Tome 1

 

Chi, une vie de chat. Tome 1
Komami Kanata
Glénat (Kids) 2011
163 p. / 10.55 €

 ★★★★☆ 

Parti en balade avec sa mère, un chaton se perd dans la rue. Effrayé par ce qu’il croise, le pauvre animal  tombe d’épuisement dans un terrain vague. Il est recueilli par  un petit garçon et sa famille qui le ramène chez eux alors que les chats sont interdits dans l’immeuble. Rapidement, Chi se fait à sa nouvelle existence dans sa famille.

Cat Story

Ca fait longtemps que je ne m’étais pas autant extasiée sur des chats. Lassée des vidéos Youtube où d’adorables boules de poils font des bêtises, il m’arrive fréquemment de me demander si je n’en prendrais  pas un tant j’apprécie ces bestioles, jusqu’à ce que je me rappelle combien j’ai peur de me faire griffer ou mordre, et combien je déteste le contact de leurs griffes sur mon jean (et par extension sur mes cuisses). Je me contente donc d’embêter ceux des autres.

Même sans avoir de chat, j’ai immédiatement reconnu ces situations de la vie courante dès qu’on en ramène un aussi jeune que Chi chez soi. Il y a tout à apprendre, autant pour le maître que l’animal. Si Cii doit s’habituer à son nouvel environnement, apprendre à faire ses besoins dans sa caisse, et endurer la terrifiante visite chez le vétérinaire, ses maîtres devront s’armer de patience pour tout lui enseigner. Car il y a une petite difficulté : il est en effet fréquent au Japon d’interdire les animaux dans un immeuble. La petite famille va devoir user de ruses de sioux pour échapper à la gardienne, au point de prendre un vétérinaire à l’autre bout de la ville pour ne pas se faire griller par les voisins.

Chi est attachante et joueuse. Comme c’est un chaton, elle a le langage d’un enfant de l’âge de Yohei, soit 3-4 ans. Elle zozote et ne connait que des mots simples pour nous parler à nous, lecteurs. Car pour la famille qui l’a recueillie, elle miaule. Un petit anthropomorphisme afin de rendre l’histoire plus intéressante. Dans ce tome, on apprend l’origine de son prénom.

Le titre, qui a été imprimée dans le sens de lecture occidentale, s’adresse aux plus jeunes mais plaira sûrement aux amateurs dé félins mignons. Les planches sont en couleurs, aux teintes pastelles, rendant l’ambiance très douce. Une douceur qui n’empêche pas le dynamisme de Chi et de sa famille d’adoption de s’exprimer.

Une histoire amusante, qui permet de faire découvrir le manga aux plus jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *