Queen Besty. Tome 1 : vampire et célibataire

A Mineapolis, la poisse semble poursuivre Betsy Taylor. Après avoir quitté un boulot où on l’exploitait, voila qu’elle va percuter un platane alors qu’elle tentait de récupérer son chat en pleine nuit. Pire, elle se réveille à la morgue avec d’ignobles chaussures aux pieds ! Et sa mort étant presque aussi mouvementée que sa vie, voila que deux clans rivaux de vampires s’intéressent à elle, sous prétexte qu’elle serait la Reine annoncée d’une ancienne prophétie.

Material (vampiric) girl

Comme vous le savez, j’ai commencé le challenge Vampires et Queen Betsy est sur la liste. Comme en plus il trainait dans ma PAL, ça tombait bien…

Il m’a fallu un peu de temps pour m’adapter au caractère de l’héorïne. En effet, jusqu’à présent, tous les livres bit-lit que j’ai lu mettaient en scène des demoiselles évoluant dans des univers sombres et de fait, avaient la psychologie qui va avec. Elisabeth « Betsy » Taylor est loin, très loin de tout ça. Son univers tient dans son boulot de secrétaire exploitée, sa famille (sa mère, divorcée de son père et sa belle-mère alias Le Thon), sa meilleure amie Jessica, femme d’affaires multi-millionnaire et le plus important, son amour inconditionnel piour les chaussures de marques.Betsy est blonde (et pas que des cheveux) mais compense son manque de connaissances par un indénialbe sens pratique et une capacité d’adaptation à toute épreuve. Elle aborde en effet sa non-mort avec une certaine philosophie (enfin une fois qu’elle a cessé d’enchaîner les tentatives de suicide) même si certains aspects de sa nouvelle vie la déroutent comme boire du sang directement à la source.

L’auteur exploite à fond la mythologie vampirique la plus classique, allant même jusqu’à la tourner en ridicule en introduisant Nostro, leader d’un deux deux clans de vampires. Il incarne les clichés jusqu’à la moelle (squat de cimetière, vêtements noires, coiffure à l’ancienne et voix pleine de trémolos). L’aspect dangeureux du personnages est largement réduit par son aspect quelconque bien qu’il se donne un genre avec sa clique. Eric Sinclair en revanche a tout du beau gosse bien installé dans son époque. Classe en toutes circonstances, il représente l’autre part du cliché vampirique, le glamour un rien arrogant et sûr de sa force. Betsy n’aime ni l’un ni l’autre mais en raison de son statut de vampire hors normes, elle va rapidement devoir choisir. Les pouvoir dont elle dispose, en plus des classiques (forece, rapidité, ouie et odorat surdéveloppés) font d’elle un être unique qui sucite l’intérêt des deux hommes. Entre autres, elle est insensible à la lumière du jour, aux symboles divins et peut espacer ses repas.

Les dialogues caustiques et, les situations folles font le sel du livre. Betsy apprend ses nouveaux dons sur le tare, parle beaucoup (trop) et ne manque pas de culot. Drôle et spontanée, c’est le genre de fille qu’on remarque souvent pour son côté superficiel. Maos elle n’est pas si idiote que àa, loin de là.

J’ai beaucoup rigolé en le lisant, alors qu’on début je me disais que je ne poursuivrai pas la série. L’atmosphère légère et la touche chick-lit y sont pour beaucoup je pense. Queen Betsy est un bon livre de détente vraiment pas prise de tête. J’ai hâte d’avoir la suite pour savoir comment elle va gérer son statut de Reine.

Mythologie du vampire

La ligne suivie par l’auteure est on ne peut plus classique : les vampires sont allergiques à l’ail, ne supportent pas la lumière du jour ni les représentations ou évocations divines. Les vampires peuvent être créés mais rares sont ceux qui survivent à l’expérience. Si c’est le cas, il leur faut environs 5 ans pour penser à autre chose qu’à se nourir.

Dans le cas où ils ne seraient pas nouris convenablement, les vampires perdent peu à peu leurs capacités intellectuelles et deviennent des Monstres.

Il existe divers ouvrages publiés par des maisons d’éditions vampiriqueS. mais le Livre des Morts qui contient une grande parties  des secrets vampiriques en est le plus précieux.

Pour faire court : La blonde revient d’entre les morts

Pour qui ? Ceux qui aiment les héroines totalement à l’ouest

Si je veux la suite ? J’ai déjà le deux ^^

 ★★★★☆ 

Queen Betsy. Tome 1 : vampire et célibataire

MaryJanice Davidson

Milady 2011

384 p. / 7 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *