[Manga] Sprite. Tome 1

Sü voit d’étranges flocons noirs tomber mais n’a pas le temps de s’en soucier. Elle entraine ses deux amies Kiriko et Miki chez son oncle Shôgo, qui vit en reclus au 42ème étage d’un gratte-ciel de Tohyo. A peine arrivées, un séisme se déclenche, suivi d’un tsunami qui submerge le batiment et la ville , laissant une eau noire étrange derrière eux.  Malgré les avertissements de Shôgo, et les horreurs qu’elles vont vivre, les trois filles veulent comprendre.

Time is running out

« Quand la Terre essuie un orage, des éclairs apparaissent simultanément dans la stratosphère, ce phénomène est appelé Sprite ». Voila comment, à partir d’un phénomène météo, Yugo Ishikawa explique en partie l’horreur qu’il va décrire dans ses pages. Manga à suspense, Sprite met en scène trois jeunes lycéennes : Sû, jeune fille serviable et amicale, Kirikô, survoltée et ayant cette tendance à l’arrogance qui caractérise la jeunesse, et Miki, timide et souriante. Les trois amies arrivent chez Shôgo, l’oncle de Sû qui vit en hikihomori (cette pathologie psychologique faisant que de jeunes gens s’enferment chez eux, s’excluant de la société suite à un traumatisme). Shôgo joue aux jeux en ligne pour tuer le temps et vit au 42ème et dernier étage d’une tour résidentielle luxueuse de Tokyo avec son chien Albert. C’est de là que tout part, quand les flocons noirs, puis les catastrophes naturelles plongent la ville dans le chaos.

Le manga nous plonge alors dans l’ambiance des huis-clos qui précédent normalement un sauvetage, avec ses personnes paniquées qui agissent en dépit du bon sens, mais surtout ses phénomènes étranges, à commencer par cette ‘eau » qui recouvre tout. S’armant de courage malgré les terribles évènements qu’elles vont vivre, les filles se lancent dans la résolution de l’énigme. Difficile d’en dire plus sans dévoiler une bonne part de l’intrigue, ce premier tome est dense, afin de poser efficacement l’histoire, qui tient en haleine, jusqu’au dénouement aussi inattendu qu’inquiétant, en tout cas pour ce premier tome. La psychologie des personnages est assez facile à deviner mais elle ne dérange en rien, c’est leurs différences et leurs ressources cachées qui les unit.

Le dessin, au début clair comme pour illustrer la légèreté de ce monde et de ses principales protagonistes, change très vite pour devenir sombre, rendant lourde et poisseuse l’atmosphère. Les visages des filles évoluent en fonction de la situation, se faisant de plus en plus graves et tendus. Le changement le plus spectaculaire se fera sur Sû qui n’aura d’ailleurs pas d’hésitation à se rendre plus dure qu’elle ne l’est.

Ce premier volume de Sprite est engagent, intrigant. Il met mal à l’aise et propose une intrigue bien ficelée. A suivre en tout cas.

Pour faire court : Au mauvais endroit, au mauvais moment

Pour qui ? ceux qui aiment les ambiances angoissantes

Si je veux la suite ? Oui

 ★★★½☆ 

Sprite. Tome 1 / Manga horrifique de Yugo Ishikawa

Kaze (seinen) 2011

5 tomes en cours au Japon

192 p. / 7.50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *