Légende

L’empire nadir est en marche. Tout Drenai le sait et se prépare à l’invasion. La rencontre se fera à la forteresse de Dros Delnoch. C’est là que se rendent tous les hommes qui veulent encore se battre, même si la cause est perdue pour  beaucoup. C’est là que va s’écrire une nouvelle page guerrière pour Druss la légende, le combattant le plus redouté de son temps. C’est dans le fracas des armes que vont se faire et se défaire les destins des hommes qui défendront la Dros jusqu’au bout.

Je ne suis pas un héros.

Légende, c’est mon premier Gemmell. C’est mon premier ebook aussi, commencé sur mon Iphone et fini sur mon Sony. J’ai eu du mal a décroché, tant l’histoire est prenante et forte.

Les quelques mois que dure l’intrigue voient se croiser une myriade de personnages, que l’auteur saura nous faire apprécier. De Rek, le combattant animé par la peur, à Virae sa compagne, une amazone indomptable, de Serbitar l’albinos aux étranges pouvoirs, à Ulric, le souverain du puissant et sauvage empire nadir, nous les suivrons tous dans leur inéluctable avancée vers la bataille. Et il y a l’homme autour de qui gravite ce monde, focalisant l’attention. Druss, le capitaine à la Hache, Marche-mort… le guerrier a bien des noms qui évoque sa longue carrière de combattant. Très longue. Quand la bataille de la Dros s’annonce, il est vieux et c’est à contre-cœur qu’il accepte de diriger les troupes, lui qui ne se sent pas l’âme d’un stratège et qui sait que la Faucheuse l’attend au tournant.

Le livre raconte comment des hommes et des femmes se préparent et vivent une guerre insensée. Tous n’ont pas le même objectif, tous n’ont pas eu la même vie et tous ne sont pas dans le même camp. Mais ils partageront la peur et la mort; et verront leurs liens se resserrer. Comme dans n’importe quelle guerre, il y a les figures de proue, les meneurs d’hommes, mais aussi les anonymes, qu’on oublie trop facilement et qui pourtant ont des choses à raconter. En arrivant tous avaient déjà une histoire bien établie, et la bataille dans la forteresse n’est qu’un épisode supplémentaire à leur existence.

Les événements s’enchainent de façon fluide, et on est toujours surpris de la façon dont se règle une intrigue, un conflit dans le conflit. Les personnages de Gemmell ont un caractère fort ce qui ne les empêche pas de n’être que des humains, emportés par le destin en marche. Dans ce déluge d’horreurs, on trouve pourtant des pointes d’humour et de tendresse bienvenus.

Je suis un rien déçue par la fin, un peu trop « happy end » après tant de sang versé, néanmoins, elle a un charme indéniable qui flatte mon petit cœur romantique.

Je ressors ravie de ma lecture, moi qui n’avait pas lu de bon livre de fantasy depuis un moment. J’en viens à me demander si malgré ma monstrueuse PAL, je n’achèterai pas les livres en rapport avec le cycle Drenai. Ce cycle dont Légende fait partie peut être lu dans n’importe quel ordre (enfin bon, lisez quand même les trois tomes de Waylander dans l’ordre vous aurez des soucis sinon).

 

Pour faire court : impossible à raccorcir, il est très bien comme il est

Pour qui ? Les amateurs de grandes épopées

Si je veux la suite ? Oui mais ma PAL va me tomber sur la tête

 ★★★★½ 

Légende / David Gemmell

Milady / Bragelonne (le livre a eu de multiples rééditions)

1984 / 2008 pour la présente édition

502 p / 7 €

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *