Alpha & Omega. Tome 1 : le cri du Loup

Après des mois de torture dans la meute de Chicago, Anna est sauvée par Charles Cornick. Quelques jours plus tard, Bran, le Marrock d’Amérique du Nord la ramène dans sa propre meute, à Aspen Creek dans le Montana. Anna, pleine d’amertume envers cette vie de louve-garou qu’elle n’a pas choisi, et en plein doute quant au comportement qu’elle doit adopter dans cet univers où rien n’est simple  emménage chez Charles. Le fils du Marrock, bien que sérieusement blessé durant le sauvetage de la jeune femme doit mener l’enquête pour savoir qui tue des humains sur le territoire  de son père.

La fille qui murmurait à l’oreille des loups

Je maudis ma PAL haute comme la tour Eiffel de m’avoir obligée à lire ce livre avec autant de retard, puisque je n’ai pas pu m’en détacher par la suite. J’ai passé un excellent moment à découvrir un pan de la vie de la meute du Marrock, où règne dès le début une atmosphère intime et complexe à la fois.

Intime parce que dés le début, on fait la connaissance d’Anna et de Charles, et du couple qu’ils sont sensés former. Censés parce que ni l’un ni l’autre n’est en état de l’assumer pour le moment. Anna a été meurtrie par son Changement à Chicago (elle ne l’a jamais voulu) et ce qui a suivi, et Charles, blessé sérieusement et qui a du mal à gérer ses instincts protecteurs. Leur situation ne s’arrange pas quand le Marrock, Bran, demande à Charles de mettre la main sur tueur qui sévit sur son territoire. Cette mission périlleuse est l’occasion d’introspection non seulement du couple, mais aussi d’autres personnages qui vont se retrouver mélés à ces meurtres sanglants.

Complexe, parce l’histoire se déroule dans la meute du loup-garou le plus puissant d’Amérique du Nord. Ce que nous avions aperçu dans Mercy Thompson à travers la meute d’Adam – les rapports de dominance; le comportement des loups les plus anciens, les relations avec d’autres créatures surnaturelles – est parfaitement décrit dans Alpha et Oméga. Le livre rappelle à chaque instant combien les garous sont des créatures sensibles et susceptibles et de fait, que la hiérarchie établie doit être respectée. Anna, qui débarque lors d’un des moments les plus pénibles pour la meute, ne tarde pas à estimer qu’elle est pleine de « loups psychotiques », difficiles à cerner. Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup apprécié cette immersion dans la meute.

En faisant quelques recherches, j’ai appris qu’un loup oméga était le souffre-douleur du groupe, né pour encaisser le trop plein d’énergie des loups plus forts que lui. Il reste un éternel soumis mais son rôle est essentiel. Patricia Briggs a conservé cette caractéristique en y ajoutant le fait que l’Oméga ne reçoit pas d’ordres. Il est un être à part et respecté car il apaise les tensions, souvent par sa seule présence.

J’ai énormément aimé passer d’un personnage à l’autre. L’écriture à la troisième personne et l’ambiance de huis-clos que l’auteure crée pour son histoire nous permettent de nous rapprocher encore de personnages déjà très attachants. La narration est sans temps morts et on se surprend plus d’une fois à frissonner d’horreur en lisant ce qui leur arrive. Car le tueur, qu’on a tendance à oublier au profit d’Anna se rappelle assez brutalement à notre bon souvenir et est vraiment surprenant (et horriblement dangereux).

J’ai hâte de lire la suite, qui est déjà dans ma PAL. A noter que je n’ai pas lu Alpha et Oméga – Origines, qui raconte la vie d’Anna dans la meute de Chicago avant que Charles ne la sauve, ce qui ne ma pas dérangée outre mesure puisque il y a de nombreux rappels dans le cri du loup. Je pense même que je préfère ne pas l’avoir lu, car la tension dramatique est encore plus forte.

Je recommande donc vivement la série, qui est vrai coup de cœur pour moi… même si mon livre a subi les intempéries de l’ile de Ré u_u le pauvre.

Pour faire court : bienvenue chez les garous

Pour qui : ceux qui aiment les garous

Si je veux la suite ? Déjà dans ma PAL

 ★★★★½ 

Alpha et Oméga. Tome 1 : le cri du loup

Patricia Briggs

Milady 2010

350 p. / 7€

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *