[BD] Powa. Tome 1 : Chène

Couverture du tome 1 de Powa

Powa / Ben Piquet
Delcourt / 2010-2011
48 p. / 10.50 €

 ★★½☆☆ 

Nathan est un ado on ne peut plus ordinaire. Sa mère est comme toutes les mères célibataires, exigeante vis à vis de ses résultats scolaires et attendant qu’il la seconde « comme un homme ». Sa vie au lycée est rythmée par les heures de cours avec des profs sadiques, ses copains de classe, les filles et le malaise de l’année de seconde. Nathan n’est ni un gagnant, ni un perdant, bien qu’il se fasse souvent malmené. Un ado normal dans un monde qu’il ne saisit pas bien. Un coup de poing dans un arbre va changer son existence. Une fille avec des cornes en sort sous le regard terrifié du garçon qui se croit en plein délire. Mais Chêne est bien réelle et propose en tant que « meilleure fée des bois » (autoproclamée) de faire cadeau à Nathan d’un pouvoir par jour, jusqu’à ce qu’il trouve le don qui lui conviendra. Notre ami songe alors que ses soucis vont être réglés… grave erreur.

Cendrillon du lycée

Powa, c’est le raccourci de Power en anglais. Une expression qu’on retrouve fréquemment dans les textes de rap US. Et c’est exactement ce que Chêne propose à Nathan : du pouvoir ou plutôt des pouvoirs pour qu’il se sente mieux dans sa peau.

Je sais ce que vous vous dites. « Encore une histoire de fée dérangée pendant sa sieste par un paumé de la vie ». Et vous aurez raison parce que c’est bien le scénario. L’histoire met un petit moment à se mettre en place : il faut bien expliquer combien notre héros est mal dans sa vie. Cours chiants, premiers émois amoureux, faire face à plus fort et plus assuré que soi… est son lot quotidien. Alors quand une fille sortie d’un arbre lui propose de changer sa vie, passé le premier choc, c’est assez tentant… Surtout quand la seule contrainte est de les rendre à minuit ces pouvoirs…

On s’en doute, rien ne se passe comme prévu, et l’infortuné lycéen va en baver… Le volume 2 éclaire assez bien sr le contrecoup d’ailleurs. Si Nathan ne fait pas le choix d’un pouvoir, son corps en subira les douloureuses conséquences. Et il n’est pas aidé par Chêne, qui a tendance à disparaître dès qu’il a besoin d’un conseil : la fée des bois semble cacher pas mal de choses, dont le but final de l’offre faite à Nathan ; sa priorité semble aller vers un mystérieux inconnu que le destin a condamné… Ce doit être une constante en BD, mais comme souvent, alors que Nathan a un physique passe partout (limite fuyant), Chêne est avantageusement mise en valeur. Jambes fuselées, fessier rebondi et décolleté pigeonnant sont de sortie. Un fantasme d’ado qui ne cacheront pas un string et un top vert visiblement inapte à descendre sous le nombril de la demoiselle. On sait donc pour qui en priorité est ce titre…

Une histoire déjà vue donc, qu’alimentent une ambiance Caliméro « le monde est trop injuste » et une fée aux courbes affolantes, voila la recette de Powa. Les ados de l’âge de Nathan se reconnaîtront peut-être à la lecture de ce titre, reste jusque à espérer que ça décolle un peu… Deux pouvoirs et autant d’ennuis pour Nathan plus tard, on ne sait toujours pas où l’auteur souhaite en venir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *