Demon Inside. Tome 1 : mords-moi

Urban fantasy de Parker Blue
Baam / 2011
411p. / 13.50 €

 ★★★★½ 

Née d’un père démon et d’une mère humaine, Val est unique en son genre et a parfois du mal à jongler avec ses deux natures. Jeune fille banale le jour, tueuse redoutable la nuit, pas facile de s’intégrer, même au sein de sa propre famille !
Alors quand celle-ci lui tourne le dos, Val n’hésite pas à s’engager, avec son chien Croc, aux côtés de Dan, un coéquipier qui ne la laisse pas indifférente, dans la lutte menée par le Service des Crimes Obscurs. Leur mission : démanteler un réseau de vampires et trouver ce que cache l’étrange Association Sang-Neuf.
Mais lorsque sa sœur disparaît, Val est prête à tout pour découvrir la vérité, au risque d’en apprendre peut-être trop…
Est-elle vraiment un être à part, comme on le lui a toujours affirmé ? Pourra-t-elle encore contrôler le démon qu’elle dissimule quand ceux qu’elle aime sont en danger ?

Ne l’appelez pas Buffy !

Je partais sans à priori sur ce livre. Je trouvais la couverture assez jolie (même s’ils ont forcé sur le blanc des yeux à mon sens). Je me suis juste dit que le pitch avait l’air intéressant et j’ai bien fait.

Nous faisons donc la connaissance de Valentine (Val) Shapiro, le soir de ses 18 ans. Alors qu’elle vient de tuer un vampire non loin de chez elle, sa mère et son beau-père lui demandent de quitter le domicile familial. Motif de ce cadeau d’anniversaire : ses pouvoirs, liés à un démon qui la possède en partie et qui selon sa mère, mettre tôt ou tard Jennyfer, sa soeur cadette en danger. Val qui avait déjà du mal à se faire son trou dans cette famille se retrouve à la rue et recueille un chien, possédé lui aussi, qu’elle baptise Croc. Dans la foulée, elle est embauchée par le flic qui l’a surprise à planquer le corps du vampire et fait équipe avec Dam Sullivan, qui a déjà eut affaire à des suceurs de sang. Le ménage à trois commence, où plutôt à quatre en comptant Lola le succube de Val, toujours prompte à se manifester…

J’ai bien aimé cette histoire aux personnages attachants à commencer par Val dont on se demande comment elle a tenu tout ce temps sans faire plus de bêtises, même si se faire appeler la Tueuse par les suceurs de sang locaux à le don de l’agacer. Je ne souhaite à personne d’avoir une mère comme la sienne, voir une famille comme la sienne. L’auteure a une façon juste et extrêmement vraie de décrire les personnages et leurs sentiments, sans tomber dans des stéréotypes primaires. Le ton est direct et fort et on ne s’encombre pas trop d’atermoiements, ce qui tout loisir de prendre partie pour tel ou tel personnage. Cependant, ça reste très concentré sur Val et Dan.

Les personnage de Dan, bien qu’ayant de bons côtés est l’un des plus stéréotypés de l’histoire. Incarnation du héros américain dans toute sa splendeur, il voit tout en noir et blanc dans un monde ou la subtilité l’emporte et cela le rend réellement agaçant. Idem pour Jennyfer, la sœur de Val, une adolescente que son insouciance (inconscience) rend difficile à supporter.

L’histoire est rythmée et sans temps mort. L’action alterne entre les phases d’enquête et celles de bagarres/interrogatoires musclés. Mais il ne faut pas oublier le facteur incontrôlable du récit, à savoir Lola, le succube de Val. Contrairement à Croc, elle n’a pas de « voix » propre (genre « j’entends quelqu’un parler dans ma tête »), ce qui ne l’empêche pas de manifester sa présence dans des moments de tensions sexuelles plutôt réussis au grand dam de Val qui ne sait pas la maîtriser. Au delà de ça, l’entourage propre de la demoiselle n’est pas non plus sans secrets bien gardés.

Je suis ressortie ravie de cette lecture. Il y a dans Demon Inside un équilibre bien rendu entre la vie quotidienne (et pas forcément fantastique) de Val et la mission qu’elle s’est trouvé, plus un je ne sais quoi de subtil qui lie le tout et rend ce livre sympathique à mes yeux. Sans doute la capacité qu’à l’auteure de nous plonger dans la vie d’une femme en devenir, encore peu maîtresse de ses talents. J’ai envie d’en savoir plus sur elle, tout comme j’aimerai savoir si son entourage se montrera plus sincère et surtout plus tolérant envers elle. En attendant, je le recommande à la lecture. Sans être un must-have, il vous fera passer un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *