[Manga] Psycho Busters. Des super-pouvoirs, et alors ?

Kakeru est libre comme l’air : sa mère et ses sœurs parties à Hawaï, il a la maison pour lui tout seul et compte en profiter. Mais quand le fantôme d’une fille apparait dans sa chambre, c’est la fin de la routine et le début de l’aventure. Il fait connaissance avec un groupe d’ados de sont âge, dotés de pouvoirs surnaturels. Poursuivis par une dangereuse organisation, les Farmers, ils embarquent Kakeru dans leur fuite. D’autant que le garçon a aussi un don et que le leader semble le connaitre…

Trop de super-pouvoirs tue le super-pouvoir

Et on est reparti pour un shonen plein d’action. Usant des poncifs du genre, Psycho Busters est loin de se démarquer de la production du moment. Un ado sans histoire qui trouve une fille dévêtue dans sa chambre (même si ce n’est pas toujours un fantôme) c’est du déjà-vu tout comme la grosse agression par des ennemis surarmés et la première victoire facile sous les yeux ébahis du héros… Je ne parle pas de la seule fille mignonne du groupe et de la conseillère pédagogique aux gros seins à qui Kakeru confie les problèmes du groupe (mais oui, allons raconter au premier venu que nous avons des pouvoirs psy, comme c’est crédible…).

Blasée ? Rien du tout !

Je n’ai rien contre le shonen. Je connais le schéma, celui du héros qui, à travers l’acquisition d’une aptitude (physique ou surnaturelle) part à l’aventure pour se découvrir et devenir plus fort. Mais il ne faut pas pousser mémé non plus. Donner à un gars qui n’a rien demandé des pouvoirs ne créera pas forcément une bonne histoire, Psycho Busters le prouve. Il y a de l’action du sang, de jolies filles mais rien qui ne le fasse sortir du lot. 7 volumes, c’est bien trop long et cher payé pour lire un épisode de Heroes sur papier…

Pour faire court : Psychiquement faible

Pour qui ? Ados de 14 ans et + … enfin s’ils y tiennent vraiment

Si je veux la suite ? pas besoin de pouvoirs psychiques pour savoir que c’est non

 ★½☆☆☆ 

Psycho Busters / Yûya Aoki – Akinari Nao.

Pika Editions, 2010.

6.95€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *