Les Faucheurs. Tome 1 : Chat blanc

Roman fantastique  de Holly Black

Editeur : Fleuve noir / Territoires

Prix : 16.90 €

 ★★★☆☆ 

Cassel a tué son amie d’enfance Lila. Il ne s’en rappelle pas, mais puisque sa famille le lui a dit, ce doit être vrai. Mais peut-il vraiment croire en des gens dotés de pouvoirs dangereux et pratiques pur perpétrer le crime ? Agacé par le silence et les non-dits et intrigué par un chat blanc qui apparaît toutes les nuits dans ses rêves, l’adolescent se lance dans une enquête dangereuse sur sa famille et sur lui-même.

Profite de ton cauchemar, tant que ton esprit se repose…

Dans la famille de Cassel, tout le monde est Faucheur. Les sentiments, les émotions, la magie, la vie sont des choses que ces personnes peuvent aisément modifier à leur guise. Mais Cassel est une exception, puisqu’il n’a pas de pouvoir. Cette différence pousse le jeune homme à se tenir éloigné de sa famille en intégrant l’internat de son lycée. De plus, il ne se sent pas vraiment à l’aise dans cette ambiance pesante et qu’il sait pleine de secrets  qu’on refuse de partager avec lui. Peut-être parce qu’il est le dernier, peut-être parce qu’il n’a pas de don. A 17 ans, Cassel est donc un ado méfiant, un rien manipulateur, qui se lie difficilement à ses semblables, même s’il en ressent inconsciemment le besoin.

Faucheurs nous plonge doucement mais sûrement dans une atmosphère glauque et pesante. Des choses pas très saines se passent dans cette famille et on en vient à vouloir se dépêtrer de là pour connaitre enfin le « vrai » Cassel. Le grand-père et surtout les frères du héros nous deviennent rapidement antipathiques, et cela ne fait que s’amplifier. Philip en particulier reste le moins appréciable du lot.

L’expulsion temporaire de son lycée met à mal le monde et le personnage que Cassel a mis longtemps à se construire et dans un premier temps, sa seule volonté sera de revenir dans son école. Mais assez rapidement, les gros secrets de famille, les rêves où ce chat blanc, franchement inquiétant et le souvenir de l’assassinant de Lila vont le pousser à revoir ses priorités.

L’histoire est franchement bonne, je reprocherai simplement à l’auteure des longueurs dans le texte, notamment sur des phases d’explications de l’état de Faucheur parfois compliquées. Difficile de ne pas sauter ces passages pour retrouver l’action pure. De même, les dialogues peuvent parfois sembler longs, mais eux restent tout à fait nécessaire afin de vraiment maîtriser les relation qui lie Cassel à son entourage. Le livre développe par ailleurs très bien les personnalités complexes de ses personnages.

J’attends la suite avec impatience donc, le tome 2 sera, j’espère, plus porté sur l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *